Comment se remettre d’un échec ?

“Xëcc bu dakkul dikk”. Hello et bienvenue sur LASIASenegal ! Ici, un nouveau kebetu sur l’échec.

Les échecs font partie de la vie !

Des demandes d’emploi sans réponses favorables, un entretien raté, un examen qui ne s’est pas déroulé comme souhaité, une belle opportunité qui vous file entre les doigts … autant d’événements qui font partie de notre quotidien et qui peuvent émietter l’estime en soi des moins coriaces.

S’il y a un constat qui a été fait, c’est que tout le monde n’agit pas de la même façon face à l’échec mais les sentiments qu’il génère sont partagés (tristesse, déception, colère…). C’est tout à fait normal de se sentir mal, mais si ça persiste, c’est très néfaste comme état d’esprit.

Il n’y a pas de remède miracle pour se relever d’un échec s’il n’y a pas à la base une ferme volonté de persévérer malgré les embûches. Notre perception de l’échec a également une grande influence sur la manière de le gérer. Doit on se dire qu’on est nul ? Doit-on prendre les autres pour responsables sans introspection ? Doit-on tout abandonner ? Peut-on tout réussir toujours ? Des questions dont la réponse semble être non.

Mais comment gérer l’échec ?

  • Au lieu de culpabiliser ou de vous victimiser, prenez du recul et essayez d’améliorer les points moins bons. Ceci vous permettra d’être serein et mieux outillé pour les prochains défis. Il est important d’identifier les facteurs internes ou externes, qui soient de votre responsabilité ou non, ayant eu un impact sur cet échec. C’est inhérent à la vie. Celui qui échoue est d’abord une personne qui a essayé et qui a du mérite.

Il n’y a pas de remède miracle pour se relever d’un échec s’il n’y a pas à la base une ferme volonté de persévérer malgré les embûches.

  • Communiquez et confiez-vous! Ne restez pas dans votre coin à remuer cet échec dans votre tête. Parlez-en à une ou des personnes qui sauront vous réconforter et vous réorienter. Il y a probablement autour de vous une personne qui est passée par là. Son expérience pourra être utile.
  • Changez-vous les idées. Faites quelque chose qui vous détend, qui vous ressource, une chose qui vous rappelle que vous avez du talent et savez aussi réussir. Feel good ! Et allez de l’avant. L’échec fait partie de notre processus de formation. Il doit servir et être capitalisé. 

Quoi qu’il puisse vous arriver dans cette vie, foncez et ne regardez derrière vous que quand il le faut. Peut-être que la prochaine fois sera la bonne. Et même si elle ne l’est pas, continuez à frapper à la porte du succès sans vous soucier du temps que ça prendra ou de combien ça peut irriter les doigts. Vous obtiendrez tôt ou tard gain de cause et vous en serez fier. 

En tout cas, moi je suis fière de vous ! Plein de talents, d’engagement, de dévotion et de la conscience de la part de tous ces jeunes donnent un souffle nouveau et de l’espoir.

Avant de partir…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Aussi, avez-vous une fois connu l’échec ? Comment l’avez-vous vécu ? Vous en êtes vous remis ? Dites-nous tout dans les commentaires et peut-être qu’on pourra tenir des échanges profitables !

Merci d’avance de partager ce contenu en cliquant sur ces jolis boutons bleus en bas et visitez nos pages sur les réseaux sociaux. Jërëjëf !

Diarra LASIA Senegal

Vous aimerez aussi...

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial